Bienvenue

Décès d’Emmanuel Chambord, ancien maire de la commune de Pleumartin

Emmanuel Chambord
Emmanuel Chambord

Une page se tourne avec la disparition d’ Emmanuel Chambord. Il nous a quittés dans sa 84ème année. Ancien conseiller général du canton de Pleumartin et ancien maire de la commune pendant 22 ans, cet enseignant était une figure locale, amoureux de son pays et impliqué dans la réalisation de nombreux équipements sur le territoire. Il participa également à l’aventure de l’ex. communauté de communes dès 1986 avec le Sidepavic puis à partir de 2000 aux Vals de Gartempe et Creuse. Il s’intéressait à beaucoup de domaines notamment la préhistoire et nous laisse des écrits sur ces recherches locales.

Je pense à son épouse, à sa famille à qui je présente mes plus sincères condoléances.

Les masques de la solidarité

Un masque confectionné par des bénévoles
Un masque confectionné par des bénévoles

Mettre un masque, c’est bien mais il est difficile de s’en procurer. Sensibilisées au problème, des couturières bénévoles viennent de réaliser des masques en tissu lavable à destination de la population. Leur distribution est en cours par des élus de la commune. Un bel élan de solidarité.

Joli mois de Mai à Pleumartin

Il était d’usage de planter un arbre – le mai – car on lui attribuait des vertus magiques. Au « chêne du grand crin », ce rituel s’effectuait le 1er mai lors de la fête annuelle. Chez les anciens, c’était le mois du renouveau et l’on avait coutume d’aller dans les campagnes le 1er mai à la rosée du matin pour boire le lait frais, breuvage de vie et d’abondance, de fertilité et aussi de connaissance. Cette tradition a été principalement reprise par les pompiers de Pleumartin: une dégustation selon la tradition de fromage frais de chèvre avec l’ail vert nouveau. Depuis une vingtaine d’année, le lait de mai est devenu un véritable festin et le chevreau est devenu le plat de résistance essentiel cuisiné avec des cives et de l’oseille. Au cours des années 50/60: le mois de mai était également synonyme de course cycliste avec le prix du muguet du 1er mai ! La course perdure désormais avec la fêtes de la Saint Jean mais il s’agit d’une autre histoire et d’un autre mois…

Un jour à Pleumartin pendant le confinement.

En cette période de confinement mise en place par l’État pour éviter la propagation du coronavirus, la commune semble paisible, presque endormie.

Les portes des boulangeries du village , de la charcuterie/boucherie et de l’épicerie restent ouvertes. Les clients patientent devant les commerces de proximité en prenant garde aux distances de sécurité mises en place. Le sac ou cabas à la main, il prennent leur mal en patience…

A l’entrée de la pharmacie, une affichette rappelle que seuls deux patients peuvent pénétrer à l’intérieur de l’officine à la fois. Au sol de la pharmacie, des bandes adhésives signalent où se placer devant les comptoirs.

Le soleil réchauffe la halle inaccessible aux passants et les éoliennes qui dominent l’hôtel de ville tournent au ralenti. La cloche de l’église sonne dix heures et les pigeons s’adonnent à des vols incessants. Un spectacle bien curieux pour un jour ensoleillé d’avril que l’on observe silencieusement !

Dès le XIIe siècle, un prieuré et une cure s’installent à Saint-Sennery. Plus tard, à 3 km, un village s’établira près du château de Pleumartin pour donner le bourg actuel.Pleumartin, au cœur du «Pays des Vals de Gartempe et Creuse», se présente comme un village accueillant avec des édifices méritant toute votre attention : la halle du XVIIe, récemment restaurée, la pompe du Potet (près de l’ancien lavoir), l’église de la Trinité et l’Hôtel de ville du XIXe. Dans les hameaux alentours, des vestiges témoignent de la vie rurale des siècles passés : fours à pain, fours à chaux, mares et calvaires.Aujourd’hui, Saint-Sennery est un lieu d’agrément, de loisirs et de pêche, avec son étang, mais aussi de promenade, avec son sentier de découverte.Dans ces hameaux, le passé y a laissé des vestiges qui témoignent de la vie paysanne locale : partez à la rencontre des fours à pain, des fours à chaux, des mares et calvaires…. Bonne visite !